Schweizer Fliegen – Mouches Suisses – Swiss Flies

Pêcher correctement

Lorsque vous pêchez dans nos magnifiques ruisseaux de montagne, les rivières préalpines ou dans les rivières calcaires du Jura, ayez en tête que dans ces cours d’eau se trouvent encore, en grande partie, des poissons sauvages adaptés de races locales.
Il faut soigner ces populations naturelles. C’est pourquoi leur prélèvement devrait être limité de manière responsable et par dessus tout, la manipulation précautionneuse de ces poissons devrait être la règle.

Veuillez noter que la législation Suisse sur la protection des animaux et de la pêche, fixe des règles claires quant au comportement à adopter envers les poissons :

  • Pour un permis d’une validité de plus d’un mois, l’attestation de compétences pour la pêche est nécessaire (minimum 5 heures de formation avec une partie pratique et un examen de contrôle final).
  • La pêche se pratique uniquement sans ardillon (exceptions locales possibles, par ex. dans certains lacs).
  • Le C&R ou les secteurs No Kill sont interdits (mais: tout poisson qui, suite à la capture, n’est pas ou que peu blessé, peut, selon la décision personnelle du pêcheur, être remis à l’eau avec précaution, même s’il atteint ou dépasse la taille de capture admise!).
  • Les photos de poissons vivants en dehors de l’eau sont interdites (il est toléré une photo du poisson maintenu brièvement juste au dessus de l’eau en position naturelle de nage).
  • Les poissons gravement blessés doivent être tués.
  • Les poissons que vous désirez prélever doivent d’abord être assommés (coup sur la tête) puis tués (saignés par incision des branchies ou simplement vidés; exceptions pour les poissons de moins de 22 cm).

La Confédération a élaboré une aide à l’exécution pour les thèmes : assommer/mettre à mort ainsi que sur la remise à l’eau des poissons : Aide à l’exécution: pêche à la ligne

Chaque capture peut nuire au poisson. Des blessures graves et des manipulations inadéquates avec des pissons capturés peuvent mener ces animaux à la mort.
Mais vous pouvez beaucoup faire pour que la pêche n’ait que très peu d’impacts néfastes sur les poissons :

  • Le combat doit être aussi court que possible (grosseur de fil adéquate, évent. descendre le courant lors du combat).
  • Ne pêchez que là où vous pouvez remettre le poisson à l’eau en toute sécurité (ne jamais le lancer !).
  • Ne manipulez jamais un poisson avec les mains sèches – si possible, toujours décrocher le poisson dans l’eau.
  • Les poissons qu’on relâche doivent être maintenus avec soin dans le courant jusqu’à ce qu’ils s’éloignent d’eux-mêmes.
  • Les leurres artificiels préservent les poissons et les populations piscicoles.

Lorsque l’on pêche avec des leurres artificiels on peut compter sur des pertes minimes en cas de remise à l’eau (1-10%), par contre les amorces naturelles conduisent à des mortalités plus importantes (jusqu’à plus de 40%) suite à la remise à l’eau. Lisez à ce sujet le travail scientifique mené par Paul E. Mongillo.

Notre comportement au bord de l’eau a aussi une grande importance pour l’avenir de la pêche. Seul 1% de notre population pêche encore activement. De nombreux Suisses sont par contre favorables à une exploitation durable des ressources

Les critiques sont cependant fondées lorsque rien ne se fait pour la conservation et la protection durable des poissons. C’est là que la politique se mélange au droit et nous protège.

La pêche a un avenir uniquement si elle est durable et responsable envers la protection des animaux. Par la renaturation et par les soins apportés aux précieux géniteurs, il sera possible de maintenir des populations issues de la reproduction naturelle au lieu d’une gestion par repeuplements.

 

Lisez: "Hookless Fly-Fishing Is a Humane Advance " publié par Pete Bodo in "The New York Times "

Regardez le video de teasing- pourquoi pas essayer?

Mouche teasing- sans hameçon

 

Bewertungen zu swissflies.ch Webliste Schweiz

Copyright Swissflies 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017
Webdesign © Hurricane-Eye Entertainment, Paul Frischknecht